Accueil > Actualités > Courses de plat : sacre de Christophe-Patrice Lemaire au Japon.

Actualités

12 janvier 2018 — par Elisabeth Gillion

Courses de plat : sacre de Christophe-Patrice Lemaire au Japon.

La 1e cravache d’or nipponne attribuée à un étranger revient au jockey de Gouvieux.

JPEG - 28 ko

Le 27 décembre Christophe-Patrice Lemaire a reçu sa cravache d’or à l’issue de sa 199è victoire en course de galop, au Japon où il est installé depuis trois ans. A 38 ans, notre jockey de Gouvieux est une star au pays du soleil levant, adulé des foules qui assistent aux courses et se précipitent pour obtenir son autographe car des milliers de personnes fréquentent les hippodromes régulièrement car les courses restent un loisir très populaire... « au Japon c’est un plaisir de courir dans ces conditions, c’est un vrai sport qui se passe devant un public enthousiaste, » déclare-t-il à Libération le jour de son sacre.
Quelle aventure !
Fils d’un jockey d’obstacles élevé à Gouvieux, il était le gamin qui suit les entraînements par tous les temps en restant dans les pieds des professionnels avant de s’exercer à manier la cravache sur le canapé familial ... Il voulait rentrer à l’AFASEC à 14 ans mais son père l’a poussé à passer son bac d’abord. Licencié en 1999 il a alors aligné les victoires, d’abord en amateur, puis en travaillant chez André Fabre, un des meilleurs entraîneurs de Chantilly. Il a notamment brillé avec les produits du prince Abdullah, puis sous les couleurs de l’écurie du prince Aga Khan, comme Divine Proportions et Pride. Il gagne en France, en Angleterre, aux Etats-Unis, à Hong-Kong, Dubaï, en Australie et au Japon où il aime passer durant l’hiver. Il est le premier jockey étranger à obtenir sa licence de la Japan racing association (avec l’Italien Mirco Demuro) et devient très célèbre ... Il s’installe avec sa famille à Kyoto en 2015 et poursuit sur sa lancée ... internationale, puisqu’il revient courir les plus prestigieuses réunions en France. En 2016 il s’offre ainsi le Prix de l’Arc de Triomphe, encore une consécration !
Et cette année dans son pays d’adoption il récolte 199 victoires, ce qui le place en tête des jockeys nippons, loin devant ses concurrents. Mais Il ne bat pas le record, qui appartient à un professionnel né au Japon... Voilà un prochain objectif pour notre héros de Gouvieux ? Pourquoi pas !

|