[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Enquête pour étudier la faisabilité d’une aide régionale post-Covid pour les entraineurs de courses et cavaliers de compétition (sports).

 

La crise du Covid-19 qui a récemment frappé notre pays et la période de confinement qui s’en est suivie ont occasionné des pertes économiques majeures pour la filière équine.

 

Afin de répondre à cette situation inédite, le gouvernement a récemment annoncé la mise en place d’un dispositif d’aide exceptionnelle pour les centres équestres et les poneys clubs recevant du public.
Dans ce contexte, Mme Marie-Sophie LESNE, Vice-présidente de la Région Hauts-de-France, en charge de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Bioéconomie a demandé à ses services et au Conseil des Chevaux HDF, d’explorer la faisabilité d’une aide régionale à la filière équine, complémentaire à celle de l’État, en direction des entraîneurs de courses (galop / trot) et des cavaliers de compétitions (sports), ayant un statut professionnel déclaré en Hauts-de-France.
Pour cela, le Conseil des Chevaux doit mener une enquête permettant de connaître le nombre d’entraineurs de galop, trot, et cavaliers professionnels de sport (compétition), et le nombre de chevaux dont ils sont chacun pleinement propriétaires, stationnées sur le territoire Hauts-de-France (Chevaux âgés de 2 ans et plus pour les courses et ayant déjà couru avant ou au plus tard en 2020 / Chevaux âgés de 4 ans et plus pour le sport et ayant déjà était engagé en compétition avant ou au plus tard en 2020). Ces informations sont indispensables pour étudier une possibilité de mise en place d’une aide Régionale.
La date fixée pour le recueil de ces informations, est le 31 août 2020, impérativement.
La mise en place de cette aide complémentaire n’est pas acquise aujourd’hui, et seule une enquête bien complétée, mobilisant l’ensemble des professionnels concernés, nous permettra d’en étudier la faisabilité.
La participation, des personnes concernées, à cette enquête est aujourd’hui indispensable pour contribuer à la possibilité de mise en place de cette aide.
Pour répondre à l’enquête : cliquez ici

Auteur: 6 août 2020 — par Fanny CARPENTIER - CCHDF