Weekend d’endurance à Compiègne avec les meilleurs cavaliers mondiaux.

Répétition avant les Jeux mondiaux, la course de Compiègne est qualificative pour les couples qui finissent le parcours.

Organisé par Compiègne Endurance, la CEIO***, course de 160km, se déroule sur cinq boucles au lieu de six d’habitude. Histoire de se caler sur le rythme des jeux mondiaux. « Les étapes sont un peu plus longues mais toujours presque planes et très rapides, » explique le directeur de la course, Nicolas Walhen, par ailleurs responsable de l’endurance pour les Jeux. L’épreuve aura lieu au Mont Saint Michel, donc à plat et sur sol sableux comme à Compiègne.
.

La CEIO se déroule le 23 mai à partir de 6h du matin. Rendez-vous au terrain du Grand Parc pour voir partir les cavaliers au galop, pour une série de sorties en forêt avec retours entre les étapes au Grand Parc. Là se tient le contrôle vétérinaire. A chaque arrivée, le cheval a droit à quelques minutes de récupération, il est largement abreuvé et mouillé par les lads avant de passer au contrôle. Les vétérinaires vérifient le rythme cardiaque et les allures, sanctionnant tout cœur trop rapide et toute boiterie par l’exigence d’un second contrôle plus tard ou carrèment d’une interdiction de repartir.
C’est assez spectaculaire car les départs et les arrivées se succèdent, les équipes se montrent franchement fébriles et on peut se balader en forêt pour retrouver les couplesen pleine action. Souvent ils se tirent des bourres incroyables, on assiste à des démarrages foudroyants et à des sprints inédits... la stratégie de course étant aussi importante que l’état des montures dans ce sport...

Les Français ont une réputation à tenir car ils sont brillants, tant comme cavaliers qu’en tant qu’éleveurs (éleveurs du Nord tout autant que ceux du sud ouest !)

On attend une forte participation des Européens et des Arabes du golfe, qui viennent qualifier leur cheval de tête ou une seconde monture par précaution, puisque les qualifications se font par couple. Tout cheval qui achève la course de Compiègne est qualifié pour les Jeux.

Si le démon de l’endurance vous a saisi, vous pouvez revenir le dimanche où se tient une seconde course, le trophée des sponsors, sur 120km, qui se joue par équipes et en inviduel, 
avec une dotation réservée aux cavalières, la ladie’s cup.

Voir en ligne : www.compiegneendurance.com